le nouveau Mac Carthysme promu par … Obama

l’administration Obama lance un site destiné à stigmatiser et dénoncer les sceptiques qualifiés de « deniers »

https://www.barackobama.com/climate-change-deniers/?awesm=ofa.bo_i306&utm_medium=socnet&utm_content=20150218_bo_call-them-out_deniers_2&source=socnet_tw_CC_20150218_bo_call-them-out_deniers_2&utm_source=tw&utm_campaign=socnet_tw_CC_20150218_bo_call-them-out_deniers_2#/.

Pour la petite histoire on rappellera que ce sont des centaines de scientifiques qui contestent les risques du changement climatiques et/ou son origine anthropique. la plupart des diplômés de l’enseignement supérieur que j’ai rencontré prennent généralement leur distance avec les théories du GIEC lorsque l’on développe un argumentaire basé sur des observations et non sur l’idéologie ou des croyances. Moi même , alerté par la propagande déversée tous les jours sur le sujet, et après avoir creusé la question et m’être rendu compte des graves faiblesses des théories développées j’ai rejoint le camp des sceptiques.  Malheuresement pour la majorité des politiques de droite ou de gauche le Changement Climatique est un thème commode à défendre et peu risqué (car les tendances des températures ne peuvent être constatées sur des durées de mandats même renouvelés…) et constitue une diversion facile alors qu’on est incapable de traiter les problèmes du chômage ou de l’immigration

L’attitude obamesque est infâme et rappelle les épisodes les plus noirs du Mac Carthysme ou de l’Inquisition. Gageons qu’elle sera largement contreproductive et qu’elle montre les liens financiers entre les promoteurs des taxes carbone (comme Al Gore et le feu CCX de Chicago), les financiers des Energies soi-disant renouvelables (comme Goldmann sachs) et les « démocrates » américains. Honte sur eux

historique de températures faussé par le GISS

Comment les ajustements de températures ont modifié l’histoire du climat arctique

(d’après Paul Homewood https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2015/02/04/temperature-adjustments-transform-arctic-climate-history/#more-13039)

Selon les alarmistes l’évolution des températures de la zone arctique est caractéristique du réchauffement planétaire. Cette zone étant même baptisée «  le canari dans la mine  »

Les relevés du GISS ci-dessous semblent convaincants

image1

Il est pourtant bien établi que l’Arctique a connu un réchauffement rapide entre 1920 et 1940 avant de se refroidir nettement ensuite jusque dans les années 1970. Cette évolution a été reconnue par J Hansen lui-même….. ci-après les relevés par zones publiés par Hansen en 1987  :

mage2

En examinant les stations situées entre les 64ème et 90ème parallèles voici selon le GISS l’évolution des températures de 1880 à 2014  :

image3

belle progression n’est ce pas on distingue cependant une quasi stagnation de 1930 à 1990 avec une certaine hausse de 1940 à 1950 suivie d’une baisse jusqu’au début des années 1980. mais est ce crédible quand on sait que les relevés du Paraguay ont été «  ajustés  » de manière à transformer une tendance baissière en tendance haussière

Eh bien non  !!! des corrections similaires parfois spectaculaires ont été effectuées dans les zones arctiques du Groenland à l’Est de la Sibérie. Sur 23 stations situées dans la zone considérée 19 ont été ajustées par rapport aux données brutes et seulement 4 n’ont pas fait l’objet de retraitements.  L’effet a été de supprimer une grande partie de la flambée de 1940, et comme conséquence retiré une grande partie de la baisse des températures au cours des décennies suivantes froides.

Exemple avec la station de Nuuk au Groenland  :

image4

Avec l’Islande voilà ce que donnent les relevés ajustés de la station de Akujeyri  :

image5

Ces relevés ne font pas suffisamment ressortir la période froide connue par les Islandais dans les années 1960 au cours desquelles la banquise s’était approchée dangereusement de l’île avec des conséquences désastreuses pour la pêche et l’agriculture. Pendant cette période et c’est un fait historique incontestable, il y a eu un chômage élevé en Islande et la monnaie a du être fortement dévaluée (de 50%).

Les périodes chaudes masquées par le GISS coïncident avec la phase positive de l’AMO. Il est à prévoir que le renversement prochain de l’oscillation marquera une baisse des températures (brutes!!) et une plus grande extension de la banquise dans la zone Groenland/Islande.

Nota Paul Homewood a réclamé des corrections à la GHCN (qui établit les relevés). Ils ont promis de revoir les données mais n’ont rien fait à ce jour .. En attendant il faut dénoncer les «  erreurs  » ainsi publiées .